Jeudi 14 Novembre 2019

Biodiversité des pâturages

  • Imprimer cette rubrique
  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

On estime à plus de 7 millions d’hectares les terres des parcours naturels et qui sont majoritairement localisées dans le Nord et centre du Bénin (Sinsin & Kampmann, 2012). L’importance des terres de parcours dans l’élevage et l’assurance de la sécurité alimentaire en protéines animales de la population est capitale pour le Bénin. En ce sens que ces parcours naturels ont fait l’objet de plusieurs études approfondies aboutissant à la typologie des groupements pastoraux, à la détermination de la diversité floristique de même que la valeur pastorale ainsi que la capacité de charge. Toutefois si certains types de pâturage sont largement répandus sur le territoire béninois, d’autres sont très bien localisés dans des zones géographiques bien précises.

Les forêts classées du Bénin (1,4 millions d’ha) sont très attractifs aux éleveurs transhumants des zones sahéliennes vers les pays côtiers (Diakité, 2003). En 2010, les effectifs d’animaux recensés en provenance du Nigéria, du Niger, du Burkina et du Togo sont les suivants: 42619 têtes de bovins, 27669 ovins et 45386 caprins. Le Nigéria et le Niger occupent respectivement le premier et le deuxième rang dans ce mouvement. Les effectifs d’animaux sont en croissance de 2006 à 2010 notamment pour les petits ruminants.

 

paturage

Revenir en haut